«

»

Sep 16

Aller de l’avant à la Livatte à Roanne

A 64 ans, lifting pour le centre social Jean-Michel à Roanne : Nouveaux locaux et changement de nom !

Après 64 ans d’expériences, l’accueil de nouveaux salariés, bénévoles, un nouveau projet en 2016…, le « re-nommé » centre social la Livatte a inauguré ses nouveaux locaux le 1er Juillet 2017. Adhérents, habitants, partenaires les ont visités. Tous ensemble, nous avons célébré cette nouvelle étape dans la vie du centre social.

« La Livatte » : Nom du quartier, c’est aussi le nom du bâtiment d’origine : l’école maternelle de la Livatte, école emblématique du quartier dans les années 80/90 fermée il y a une dizaine d’années. Le logo quant à lui a plusieurs significations : deux mains qui se tiennent et qui englobent le monde, un ballon pour le collectif et l’esprit d’équipe, ou encore un grain de café pour un lieu de partage, d’accueil et de réflexion… 

Rendez-vous ici  pour plus d’infos et le programme du centre social.

Tant il défend les valeurs de notre réseau et nous pousse à agir et grandir ensemble, nous avons souhaité partager ici le discours prononcé à cette occasion par Guy Segay, vice-président du centre social :

« Notre présidente Aline et notre directrice Maryline, vous ont tracé les grandes lignes de l’existence de notre centre social, de votre centre social, 64 ans de vie, 64 ans d’expériences, 64 d’histoires à raconter, 64 ans à traverser l’histoire de notre ville, de notre pays. Et aujourd’hui, plus que jamais, les centres sociaux s’inscrivent dans les mouvements, dans les secousses de notre époque. Oui, les secousses, comme celle du 18 juin dernier, où 50% des électeurs ont envoyé à nos responsables politiques un message de désaffection, comme une semonce pour dire que l’expression civique quitte l’isoloir, et est à la recherche d’autres lieux, d’autres moyens pour se manifester. Il n’a pas suffi de surévaluer certains dangers pour mobiliser le citoyen ; il faut aujourd’hui d’autres perspectives pour donner le goût de l’action citoyenne. Et c’est là que nos centres sociaux sont porteurs d’espoir, porteurs d’avenir. Et c’est là que le centre social La Livatte veut prendre et prend déjà toute sa place.

Les mois passés ont été riches d’échange et de moments en partage, comme l’a dit Maryline par la construction du nouveau projet social, qui dans le feu de l’action nous a amené un gros travail sur les plans de formation, pour toujours plus de professionnalisme, plus d’écoute et d’attention auprès des habitants dont beaucoup payent la note d’un monde qui marche à l’envers, comme sacrifiés à toujours plus d’égoisme de la part d’une minorité sans complexe.
Inverser le cours de choses peut paraitre une ambition bien grande, mais y participer, chacun à la hauteur de ses moyens, y croire et essayer, c’est la direction que nous vous proposons, tous ensemble, salariés, habitants, bénévoles, dans l’esprit de l’éducation populaire, exercice coopératif du doute, où chacun peut apprendre quelque chose à l’autre, la culture pour tous, par tous.

Aller à la rencontre de nos voisins, découvrir avec eux quel caillou dans la chaussure, quel rocher au milieu de la route, leur empoisonnent l’existence, les encourager, les soutenir à chasser le caillou de la godasse, ou le rocher qui barre le chemin, à plusieurs faire un petit pas, avant d’en faire de plus grands, ce sont nos envies communes, à égalité, salariés, bénévoles, administrateurs, pour plus d’idées, plus de démocratie, plus de respect, plus d’espoir. »

 

Aller à la barre d’outils