Fév 08

[En-quête] d’une protection sociale plus juste

Réfléchissons ensemble à la protection sociale que nous voulons pour demain.

Notre système de protection sociale intervient dans nos vies pour les retraites et la vieillesse, la santé, l’invalidité et les accidents de travail, le soutien aux familles, l’emploi et la formation professionnelle, la lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale, le logement.

La protection sociale nous concerne toutes et tous. Pour cela, remplissons l’enquête pour une protection sociale plus juste, portée par le Secours Catholique, la Fédération des centres sociaux, le réseau des Accorderies et Aequitaz. Mobilisons nous, l’avis du plus grand nombre est essentiel !

Rendez-vous sur www.enqueteprotectionsociale.org (possibilité de répondre jusqu’au 15 avril 2018)

L’enquête peut être remplie individuellement ou dans le cadre d’animations collectives avec des groupes dans les centres sociaux. Un guide a été édité pour animer des temps collectifs (à télécharger ici.)

Cette enquête s’inscrit dans un chantier mené depuis 2015 par le Secours Catholique, le réseau des Accorderies et Aequitaz, et la Fédération des centres sociaux, pour imaginer les principes d’une protection sociale plus juste pour chacun et chacune. Une des premières étapes avait été la publication des « Contes de la protection sociale ».

En novembre 2018, lors de la restitution de l’enquête, des évènements publics seront organisés pour faire entendre et mettre en débat nos propositions.

Jan 29

Le Réseau Jeunes des Centres sociaux

Pour commencer notre thématique des prochains mois autour de la jeunesse, nous prenons un peu de hauteur et rencontrons le Réseau national des jeunes des centres sociaux.

Le Réseau Jeunes, ce sont plusieurs groupes de jeunes de centres sociaux âgés de 14 à 25 ans qui se retrouvent pour partager des visions du monde, confronter des idées et avancer vers des envies communes. Chaque année, entre 60 et 150 jeunes, habitués ou nouveaux venus, se réunissent le temps d’un week-end. Depuis février 2012, sept rencontres ont été organisées et la recette a toujours les mêmes ingrédients : temps d’échange, animation sur un sujet de société, rencontre avec des personnalités engagées … même si le plat n’a pas la même saveur avec des thématiques de société différentes d’une année sur l’autre. Des échanges intereuropéens ont également eu lieu avec des jeunes anglais et suédois.

A la dernière rencontre en octobre 2017, ce sont 140 jeunes et leurs animateurs, et 26 centres sociaux qui ont participé à la 7e édition à Sens :

 

 

Sources / Ressources de la FCSF

Le magazine Cestpossible « Jeunes & Engagés », FCSF, déc 2016

Le carnet de bord de la 7e édition du Réseau Jeunes

La motion jeunesse portée par la FCSF, 2017.

 

Jan 25

L’appel à participation projets vacances commence !

On pense déjà au soleil !

Cf. http://www.centres-sociaux.fr/2018/01/22/appel-a-participation-projets-vacances-dans-les-centres-sociaux-top-depart/

L’édition 2018 de l’appel à participation « projets vacances » de la FCSF, dans le cadre d’un partenariat avec l’ANCV a commencé. Les aides aux projets vacances (APV) soutiennent le départ en vacances collectif ou individuel de familles et jeunes inscrits dans une dynamique de projets vacances, en apportant un complément au financement du séjour, via des chèques vacances.

Ces aides veulent contribuer à rendre concret le droit aux vacances pour tous, en s’appuyant sur les valeurs et démarches du réseau (pouvoir d’agir des habitants notamment).

En 2017, ce sont environ 8500 personnes, adultes, jeunes, enfants et seniors dans le cadre de séjours intergénérationnels qui ont pu partir dans le cadre des APV.

 

Pour tout savoir sur les documents à retourner et les dates butoir, c’est ici. Attention, première échéance : le 17 février pour les projets d’avril à mai !

 

 

Jan 25

Gens du voyage, des habitants ignorés

La FCSF et la FNASAT (Fédération nationale des associations solidaires d’action avec les Tsiganes et les Gens du voyage) ont publié en octobre 2017 un nouveau numéro de la collection Repères, consacré aux gens du voyage.

D’ici et d’ailleurs, ces populations restent bien souvent ignorées de l’action publique mais aussi des centres sociaux dont l’objectif est pourtant de renouer les liens sociaux et de promouvoir les mixités. En 2015, 31 centres sociaux (1,5% des 2100 centres sociaux de France) développent des actions en direction des gens du voyage (État des lieux de la CNAF, 2015).

La publication « Gens du voyage, des habitants ignorés », nous invite à l’ouverture envers cette population peu considérée et peu connue, et à la découverte de pratiques et d’actions de centres sociaux à l’écoute de ces personnes, familles et habitants. Une occasion d’apprendre de la diversité et de réfléchir à nos propres rapports aux gens du voyage.

Exemplaires papiers disponibles à La Fédération, en version numérique ici.

Jan 16

La fête du jeu du Nélumbo

A Andrézieux-Bouthéon, le Nélumbo tient à sa place « hors les murs ». Le centre social a la chance d’avoir une ludothèque en son sein et organise, en toute logique, une fête du jeu hors les murs depuis plusieurs années. Cette décentralisation de la ludothèque se traduit notamment par la proposition de jeux surdimensionnés sur la place du Marché dans le quartier de la Chapelle. Une autre manière d’aller vers les habitants et de faire vivre le projet du centre !

Rétrospective de la fête du jeu du Nélumbo en juin 2017 :

 

Le site internet du centre du Nélumbo à Andrézieux  : http://www.lenelumbo.fr/

Déc 07

Le FPH en tournée !

Le Fonds de participation des Habitants prépare sa tournée hivernale à St Chamond, à La Ricamarie, à Andrézieux et au Chambon-Feugerolles !

Du 16 au 22 décembre, une exposition itinérante autour du Fonds de participation des habitants se déplacera dans 4 quartiers de St Etienne Métropole, en partenariat avec le service prévention de la STAS :

  • Le samedi 16 décembre de 15h à 17h à St Chamond, sur la place Grevenbroich (en attente) en lien avec les déambulations rue de la République
  • Le mardi 19 décembre de 13h30 à 16h à la Ricamarie, au Montcel devant la salle des Clapeuses, et en lien avec l’association Tissage Coloré
  • Le jeudi 21 décembre de 13h30 à 16h à Andrézieux, à la Chapelle pendant le marché de la Chapelle devant le Carrefour des habitants
  • Le vendredi 22 décembre de 16h à 19h au Chambon, à la Romière pendant la fête de l’association Atout Pasteur

On vous y attend !

Déc 04

Mobilisation collective des associations d’éducation populaire

Mobilisation collective

des associations d’éducation populaire

Le Samedi 16 Décembre

de 10h à 11h

place Jean Jaurès à St Etienne

Nov 23

CA en présence de Jacques Ion

Dans le cadre du lancement du renouvellement du projet fédéral les administrateurs ont souhaité consacrer le CA du samedi 25 novembre à un questionnement autour de l’intérêt général, l’utilité publique, l’utilité sociale. Ces thèmes faisant écho à la recherche action qui a été menée en 2017 dans la Loire avec 6 centres sociaux autour de l’évaluation de leur utilité sociale et aux travaux menés avec la FCSF lors d’un comité des délégués de juillet 2017.

Jacques Ion, sociologue et auteur de nombreux ouvrages sur le travail social et les transformations du militantisme, nous fait l’honneur de sa présence et accompagnera nos réflexions.

Son dernier ouvrage « En finir avec l’intérêt général : L’expression démocratique au temps des ego » viendra sans nul doute alimenter nos échanges et nous bousculer!

Nous vous attendons le :

SAMEDI 25 NOVEMBRE ENTRE 9h et 12h

Au centre social le Colibri : 6 boulevard Salvador Allende à Saint-Etienne pour un CA élargi consacré à :

Intérêt général – Utilité publique – utilité sociale

Avec Jacques ION

N’hésitez pas à en parler autour de vous, les acteurs des centres sont largement conviés à ce temps de réflexion !!

 

Nov 16

Expérimentation autour de l’utilité sociale des centres sociaux ligériens

Dans un contexte en mutation (contraintes économiques et financières, évolutions démographiques, sociales…), il nous semblait pertinent d’aller interroger les centres et leurs partenaires sur l’utilité sociale des centres sociaux.
La fédération des CS 4243 a sollicité l’accompagnement d’ELO et du cabinet Oxalis sur une recherche-action qui a permis :
– de rendre visible la plus-value qu’apporte le centre social au territoire
– de renforcer leur légitimité
– de travailler sur l’identité du centre social
– d’interroger les postures et pratiques et renforcer la cohérence et le sens des projets

 

Le terme d’«utilité sociale » s’est peu à peu imposé dans le domaine de l’économie sociale et solidaire, dont font partie la majorité des centres sociaux. Dans la loi du 31 juillet 2014 relative à l’économie sociale et solidaire, une définition a été adoptée. Dans quels cas une structure est-elle « utile » selon la loi ? « [Les structures] ont pour objectif d’apporter à travers leur activité, un soutien à des personnes en situation de fragilité […] et elles ont pour objectif de contribuer à la lutte contre les exclusions et les inégalités sanitaires, sociales, économiques et culturelles, à l’éducation à la citoyenneté, notamment par l’éducation populaire, à la préservation et au développement du lien social ou au maintien et au renforcement de la cohésion territoriale. » (extraits de la loi du 31 juillet 2014 relative à l’économie sociale et solidaire).

Dans la Loire, entre décembre 2016 et juin 2017, 6 centres sociaux ont expérimenté une démarche d’évaluation de leur utilité sociale (CS Passerelle de St Paul en Jarez, CS de la Vivaraize de Saint-Etienne, CS du Babet de Saint-Etienne, CS L’Equipage de Chazelles-sur-Lyon, CS de Villars, CS le Colibri de Saint-Etienne). Chaque centre a interrogé son projet à l’aune de ces 5 champs :

utilité sociale 5 champs

Une matinée de restitution de la démarche a eu lieu le 6 octobre 2017 au centre social Passerelle de St Paul en Jarez. Animé par Yves Macquet du cabinet Oxalis, Xavier De Ligault de ELO et Pierre Cristin de la Fédération 42-43, ce temps fort a rassemblé une cinquantaine de participants, salariés et bénévoles de centres sociaux volontaires et partenaires institutionnels (CAF, Communes, Agglomérations, Département, Services de l’Etat…).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les commentaires et retours positifs ont été nombreux suite à la matinée de restitution, tant de la part des structures que des partenaires.

Pour le réseau fédéral, le sens de cette démarche tient dans :
– l’interrogation du sens de l’évaluation : une évaluation à partir des effets qui convoque le réel, la complexité, la multiplicité et questionne les postures professionnelles et bénévoles,
– la promotion des structures (tout un chacun : centres sociaux, habitants, élus, partenaires peut parler de l’utilité sociale des centres sociaux),
– l’interrogation renouvelée du sens de nos actions/projets, en cohérence avec les positionnements, objectifs et orientations du réseau fédéré,
– le renforcement du partenariat : co-construction de repères avec l’ensemble des partenaires des centres sociaux

Cette dynamique qui s’amorce ouvre de nouvelles voies avec nos partenaires sur les territoires. Elle sera à mettre en lien avec d’autres initiatives du réseau. A l’échelon national s’est déroulé en juillet 2017 un séminaire des délégués FCSF dédié à ces questions et l’URACS amorce des réflexions en ce sens.

Nov 07

L’université d’été régionale des Centres sociaux !

Les 15, 16, 17 septembre 2017, des bénévoles, salariés, administrateurs, militants et invités du réseau régional des centres sociaux (URACS) se sont retrouvés à Hauteville-Lompnes dans l’Ain. La route sinueuse et semée d’embuches n’a pas découragé la centaine de personnes venue partager pour le week-end des réflexions, des activités,  des opinions, des repas, des soirées, l’envie de changer le monde.

L’Université d’été 2017 était sous le signe de la post-vérité, des fake news, des théories du complot, ces éléments qui nous questionnent sur la vérité, l’éducation aux médias, la pression médiatique et l’esprit critique.

Pendant ces 3 jours, on a :

  • échangé sur nos libertés face aux pressions médiatiques, aux intérêts économiques puissants, et sur notre liberté de créer nos propres médias.
  • déconstruit des fake news et des théories du complot et tenté de les relier à nos propres représentations culturelles et personnelles.
  • fait vivre l’esprit critique et repenser nos postures professionnelles
  • fait de l’acrobranche, visité une ferme, nous sommes baladés dans les marais, tenté de la course d’orientation, au choix.
  • passé des soirées à faire des jeux de société ou à discuter et refaire le monde

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les intervenants nous ont fait prendre de la hauteur sur des sujets et ont témoigné de leurs propres expériences :

  • Vincent Cheynet, créateur et rédacteur en chef de La Décroissance, journal d’écologie politique
  • Pierre Guyomard, responsable numérique CRIJ Rhône-Alpes Auvergne
  • Sébastien Hovart, animateur formateur
  • Alain Manac’h, habitant du quartier de la Villeneuve à Grenoble ayant participé à une mobilisation collective en réaction à un reportage de France 2 « Villeneuve le rêve brisé » (2013) qui met en scène le quartier de façon caricaturale et stigmatisante.
  • Farid Saïdane, intervenant sur les questions sociétales (Act’for)
  • Mohamed Habbouche, chargé de mission association Cap Berriat

 

Un week-end intense. L’intérêt d’être un réseau. Bref, on attend avec impatience l’an prochain ! Les préparatifs pour organiser la prochaine université d’été commencent sous peu…

Petite sélection de moteurs de recherche et outils numériques alternatifs

Lilo pour financer des projets sociaux https://www.lilo.org/fr/
Qwant, un moteur de recherche français pour rester anonyme et éviter d’être pisté dans ses recherches  https://www.qwant.com/
DuckDuckGo pour protéger sa vie privée https://duckduckgo.com/

Les outils framasoft et la campagne « Dégooglisons Internet » https://degooglisons-internet.org/

 

Pour étoffer les réflexions, une sélection de ressources à lire, à voir, à s’imprégner sur le thème de l’éducation aux médias :

A lire…

« Discours de la servitude volontaire » de Étienne de La Boétie, 1576
« La Fabrication du consentement » de Noam Chomsky et Edward Herman, 1988
« Médiarchie » d’Yves Citton, 2017
« Charlot ministre de la vérité » par Frédéric Lordon, 22 février 2017, publié dans le Monde Diplomatique http://blog.mondediplo.net/2017-02-22-Charlot-ministre-de-la-verite

A voir…

« Les nouveaux chiens de garde », 2012, inspiré du livre éponyme de Serge Halimi de 1997
« Tout, tout, tout vous saurez tout sur le complot », 2015, Datagueule https://www.youtube.com/watch?v=Z9uDmY-aj64
 

A parcourir et à défricher..

Le blog « Décodeurs » de Le Monde : http://decodeurs.blog.lemonde.fr/2013/07/22/trappes-intox-et-fausses-photos/
Un dossier sur les fake news et théories du complot sur http://www.inaglobal.fr/presse/dossier/de-quoi-les-fake-news-sont-elles-le-symptome-9730
Un mooc pour débusquer les fake news http://mediateurnumerique.org/2017/06/20/un-mooc-pour-debusquer-les-fake-news/
Une infographie « médias français, qui possède quoi ? » http://www.monde-diplomatique.fr/cartes/ppa

Quelques sites de médias indépendants : https://lesmoutonsenrages.fr/, https://www.bastamag.net, https://www.mediapart.fr/ et plus encore…

Articles plus anciens «

« Articles plus récents

Aller à la barre d’outils