RGPD et Centres sociaux

Le RGPD ou « Règlement Général sur la Protection des Données » est actif depuis mai 2018. Ce règlement qui pose des conditions et des obligations liées à l’utilisation des données personnelles est considéré comme une grande avancée sur la protection des données.
Il s’applique aux acteurs économiques et sociaux, les entreprises, les associations, les fondations,
les administrations, les collectivités…et donc les centres sociaux
Concrètement ça veut dire quoi ? Qu’est-ce qu’une donnée personnelle ? Comment se mettre en conformité ? Quelles mentions faire apparaitre ?

La Fédération nationale propose un document Foire aux Questions pour répondre simplement aux interrogations posées par les centres sociaux.

Pour télécharger la version PDF, cliquez ici

Ou cliquez sur la ou les question-s qui vous intéressent pour accéder à la réponse :

Le cadre général 

1. LE RGPD, QU’EST-CE QUE C’EST ?

2.  UNE DONNÉE PERSONNELLE, C’EST QUOI ?

3. AVEC LE RGPD, QU’EST-CE QUI CHANGE ?

4. COMMENT SE METTRE EN CONFORMITÉ ?

5. COMMENT TENIR UN REGISTRE DE TRAITEMENT DES DONNÉES ?

6. QUELLES SONT MES OBLIGATIONS VIS-À-VIS DE MES MEMBRES ?

7. COMMENT OBTENIR LES CONSENTEMENTS EXPLICITES ? 

8. QUE DOIS-JE FAIRE POUR MES NEWSLETTERS ?

9. QUE DOIS-JE FAIRE POUR MON SITE WEB ?

Questions plus spécifiques

10. LES DONNÉES SENSIBLES C’EST QUOI DANS LES CENTRES SOCIAUX ?

11. COMMENT FAIRE POUR ME METTRE EN CONFORMITÉ LORS DES INSCRIPTIONS AUX CENTRES DE LOISIRS ?

12. COMMENT ME METTRE EN CONFORMITÉ POUR LE TRAITEMENT DES DONNÉES DE MES SALARIÉ.E.S ?

13. QUELLE EST LA DURÉE MAXIMALE DE CONSERVATION DES DONNÉES ?

 

“Pour aller plus loin
Profusion d’articles et guides ont été produits avec l’entrée en vigueur du RGPD. Au-delà d’outils qui s’appliquent à des entreprises de taille importante, quelques supports ont été produits à l’attention de structure de petite taille, ou d’associations. parmi ceux-ci, voici quelques ressources utiles :

LA RÉFÉRENCE, LA CNIL : Pour plus d’informations, vous pouvez consulter le site de la CNIL : www.cnil.fr.
Vous pouvez également visionner cette vidéo qui explique d’une manière simple et ludique le RGPD : « RGPD / GDPR : On répond à vos questions avec la CNIL »(sur youtube)

LE SYNDICAT EMPLOYEUR DES ACTEURS DU LIEN SOCIAL ET FAMILIAL : SNAECSO a organisé au printemps 2018 un webinaire afin d’informer sur les obligations liées au RGPD. Celui-ci est accessible sur le site de la FCSF : http://www.centressociaux.fr/2018/05/17/rgpd-le-webinaire-du-snaesco/
Et si votre centre social est adhérent au Snaecso et que vous êtes employeur, vous pouvez joindre l’équipe de juristes qui pourra répondre à vos questions : https://www.snaecso.com/Nous-contacter

LE GUIDE DE SENSIBILISATION POUR LES TPE ET PME produit par BPI et la CNIL apportent nombre de conseils qui peuvent être suivis dans les centres sociaux : https://www.cnil.fr/sites/default/files/atoms/files/bpi-cnil-guide-rgpd-tpe-pme.pdf

Soutenir le développement du pouvoir d’agir… On y va ?

 

 

Les postures de professionnels et habitants autour du pouvoir d’agir :

 

 

Appel à participation pour les projets vacances : Automne – Hiver 2018

Par • 3 Juil, 2018 • à retrouver ici

Envie de profiter de la douceur du sud à l’automne ?

Se ballader en forêt ?
Flâner au marché de Noël de Strasbourg ?
S’éclater aux sports d’hiver en familles ou entre potes ?
Il vous est dès à présent possible de déposer des projets de vacances pour les vacances d’automne et de Noël !

Les Aides aux Projets Vacances (APV) permettent de soutenir le départ en vacances collectif ou individuel d’habitants inscrits dans une dynamique de « projet vacances », en apportant un complément au financement de leur séjour. Elles veulent contribuer à rendre concret le droit aux vacances pour tous, tout en s’appuyant sur les valeurs et les démarches promues par les centres sociaux (voir le cadre de référence des actions vacances des centres sociaux : www.centres-sociaux.fr/chantiers-federaux/vacances/)

Les Aides aux Projets Vacances sont attribuées aux habitants sous forme de chèques vacances, par l’intermédiaire des centres sociaux adhérents qui accompagnent les habitants dans leur projet de départ en vacances.

Pour les projets d’octobre à novembre 2018 : dossiers à déposer avant le 15 septembre 2018
Pour les projets de décembre 2018 : dossiers à déposer avant le 5 novembre 2018

Plus d’infos ci -dessous :

Retrouvez ici la Foire Aux Questions sur les Aides aux Projets Vacances

 

ET RETROUVEZ LES DIFFÉRENTS APPELS A PROJETS DU MOMENT DANS L’ONGLET RESSOURCES ICI

Sons et images de notre réseau à l’Escale !

Une belle vidéo de la richesse du réseau des centres sociaux !

 

A la suite de l’AG

L’AG de la Fédération le 8 juin 2018 a rassemblé plus d’une cinquantaine de personnes, merci à celles et ceux présent.es pour ces temps d’échanges (et de travail!) riches !

Retour en photos des groupes de travail de l’après-midi qui ont réfléchi et produit des éléments pour le renouvellement du projet fédéral, de l’AG statutaire de fin de journée, et du théâtre du Grabuge qui a clôturé en beauté notre journée et a su titiller nos représentations sur les inégalités sexistes, sociales et racistes au “pays de Marianne” !

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

En route vers le développement du pouvoir d’agir… quelques ressources pour commencer

Ces prochains mois, le “développement du pouvoir d’agir” sera mis à l’honneur. De quoi parle t-on ? Comment le “DPA” se matérialise ? Et qu’est-ce que ça veut dire pour nous, pour les professionnel.les, pour les bénévoles, pour les habitant.es ?

Quelques ressources théoriques pour commencer. Notamment avec des vidéos de Yann le Bossé, chercheur et compagnon de route du réseau sur ces approches. Il définit le Développement du pouvoir d’agir comme la capacité concrète des individus et des groupes à exercer du contrôle sur les aspects de leur vie qui sont importants pour elles, leurs proches et la collectivité à laquelle ils s’identifient » et ainsi à oeuvrer pour plus de justice sociale.

Il n’est pas évident de matérialiser le développement du pouvoir d’agir. Il est une démarche, une approche, un moyen pour aller vers une société plus juste, et non une fin en soi.

Un témoignage de Yann Le Bossé 

Le “DPA”, de quoi parle t-on , notamment dans les centres sociaux ?

D’autres ressources :
Une synthèse (en français) du livre “Rules for radicals” de Saul Alinsky, un manuel pour les révolutionnaires “Made in USA”.
Un article interview de Yann Le Bossé “Le pouvoir d’agir à la rescousse”
Le livre d’Hélène Balazard, Agir en démocratie, disponible à la Ressourcerie.
Le rapport Bacqué-Mechmache “Pour une réforme radicale de la politique de la ville”
Nous avons également multitude de documents et livres à la bibliothèque de la Fédération et d’autres ressources et outils sur la page ressources.
Le DPA se perçoit dans les pratiques. Donc concrètement, ça veut dire quoi ?
La suite dans les prochains articles !

Ressources : le baromètre jeunesse 2017 de l’INJEP

“Quel mot ou phrase courte décrit le mieux votre état d’esprit actuel ?”. A cette question, des 18-30ans répondent… :

L’Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire (INJEP) et le Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie (CRÉDOC) en partenariat avec la direction de la jeunesse, de l’éducation populaire et de la vie associative (DJEPVA), ont réalisé la seconde édition du baromètre DJEPVA sur la jeunesse, une enquête nationale auprès de 4 500 jeunes âgés de 18 à 30 ans.

Retrouvez le baromètre national 2017, et le baromètre régional 2017.

Autres régions et autres infos sur le site de l’INJEP

Des jeunes au centre Passerelle entre mangakas et collectif d’artistes

Actualisation de l’article (cf à la fin)

En découvrant l’exposition, nous sommes dans le bain : « Je m’appelle Naïma et j’ai choisi pour nom d’artiste YoKaRiin ». Le vernissage de l’exposition des dessins manga de YoKaRiin a fait venir une quarantaine de personnes, ce vendredi 16 février à la Maison de l’Artisanat de St Paul en Jarez. Autour d’un verre à partager, les dessins manga à l’encre et à l’aquarelle de YoKaRiin sont objets de toutes les attentions.

P1010264

Jonathan animateur jeunes

« Cette exposition, c’est une passerelle entre deux projets, le projet du collectif d’artistes et le projet du club manga » indique Jonathan, animateur du secteur jeune du centre social. Naïma participe en effet à ces deux collectifs de jeunes, animés et coordonnés par le secteur jeune du centre social Passerelle à St Paul en Jarez.

P1010246

Dessin de Naïma

Le club manga ce sont 12 jeunes âgés de 11 à 21 ans, de St Paul en Jarez et des alentours qui se retrouvent autour de leur passion commune pour la culture japonaise et le manga. Le collectif d’artistes amateurs regroupe quant à lui des jeunes âgés de 11 à 25 ans de tous talents (musique, danse, dessin, théâtre…) qui échangent sur leurs pratiques, répètent et organisent des évènements.

Le « club manga » ne manque pas de projets. Après avoir réalisé cinq éditions d’un Festival manga et jeux vidéo sur la commune de St Paul en Jarez, un projet Cosplay et trois visites de la Japan Expo, cette septième année est consacrée à la préparation d’un nouveau

l’atelier cuisine

départ pour la Japan Expo à Paris. Pour financer leur projet, les actions d’autofinancement sont naturellement orientées vers leur passion pour la culture japonaise. Un atelier cuisine Japonaise sera animé par des jeunes du club manga les 21 et 23 février. Yaëlle et Louna ont testé leur capacité à mener et à animer un cours auprès des autres membres du groupe. A la fin du mois, elles animeront l’atelier de cuisine : création d’un bento pour les enfants et réalisation de sushi, onigiri, maki, ramen et dessert daifuku mochi pour les ados et adultes.

L’exposition de Naïma permet aussi au club manga de financer une partie du voyage à la Japan Expo de Paris grâce à un partenariat avec le pâtissier de la commune « Les gourmandises de St Paul » et la vente de chocolats.

P1010267

Naïma lors de son discours d’inauguration

Doyenne du club manga, Naïma a pu perfectionner ses techniques de dessin et développer d’autres capacités. « Ce club manga, ça m’a permis de rencontrer des gens. Je dessine depuis longtemps mais je dessinais seulement dans mon coin avant. J’ai participé au club manga tous les vendredis soir. Ça m’a poussé aussi. Jonathan m’a proposé d’organiser cette exposition, j’ai réfléchi à l’organisation de l’évènement, j’ai travaillé la communication, fait le flyer.. » De nouvelles compétences donc, pour cette jeune femme de 21 ans qui souhaite se professionnaliser dans le graphisme et l’infographie. Naïma anime même des ateliers de dessin auprès d’enfants et d’adultes dans le cadre de l’exposition, une grande première pour elle !

Le collectif d’artistes amateurs ne manque pas de dynamisme non plus : les jeunes échangent sur leurs pratiques et organisent des évènements communs, comme la Fête de la musique. Chacun peut venir répéter le samedi après-midi dans le studio d’enregistrement. Ce collectif met en avant les talents et créé un vrai réseau artistique. Kémila, présente à l’inauguration, a sorti son CD cette année, enregistré au studio, dont la pochette a été dessinée par Naima « c’est aussi ça le collectif, chacun amène quelque chose. »

Jonathan renchérit : « Ce collectif, c’est le moyen d’avoir des perles ! L’objet du collectif, du centre social, et du secteur jeunes, c’est d’amener des jeunes à valoriser leurs compétences, à montrer qu’ils sont présents, qu’ils savent faire des choses. »

Plus d’infos : Centre social Passerelle, Festival de manga, Collectif d’artistes amateurs

L’INFO EN PLUS : le collectif d’artistes de St Paul en Jarez est sur scène pour la fête de la musique !

Il seront 3 du collectif (Mégane, Kémila, Chayanne) à jouer et chanter ce jeudi 21 juin de 18h30 à 22h30 à la maison du temps libre (parc extérieur) à St Paul en Jarez !plus d’infos ici et pour les teasers !

De retour de l’Escale

On était quelqu’un.es à s’être déplacé.es pour l’Escale de la Fédération nationale, un temps de pause dans le réseau des centres sociaux pour réfléchir ensemble sur nos actions, nos préoccupations, nos envies et avancer vers un sens commun pour les prochaines années.

Vous avez envie de revivre (ou de découvrir pour les quelques un.es qui n’ont pas pu venir) L’Escale ? Avant qu’un doc avec les principaux enseignements de cette Escale soit produit par la FCSF, retrouvez :

– une sélection de photos des 4 jours

– 4 interviews vidéo de Michel Brulin, Claudie Miller et Alain Cantarutti

– 4 reportages audio

– le journal de bord des 4 journées de l’Escale…

Vous trouverez tout cela ici

ET…

– la vidéo de lancement du congrès 2021 !

 

L’AG de la Fédé, c’est le 8 juin, Soyons nombreux, ça va être bien !

Aller à la barre d’outils