[Echanger-consommer autrement] « La belle journée » du Zéro-déchet

Le 21 septembre dernier s’est tenue à Rive-de-Gier, « La belle journée », organisée par les habitants du centre-ville et du quartier Grand Pont. Une initiative collective, autour de l’environnement, soutenue dans le cadre du Fonds de Participation des Habitants.

Quand les habitants s’interrogent sur leurs modes de consommation

Tout a débuté par la création d’une page Facebook, en février dernier, réunissant une centaine d’habitants de la Vallée, autour des questions environnementales, des modes de consommation et du bien-être. La page réunit rapidement de nombreux habitants et l’envie d’aller plus loin émerge. Nait alors l’idée d’organiser « La belle journée » autour du zéro-déchet une journée collective et ouverte à tous dans le quartier.

Pour mener à bien son projet, le collectif d’habitants s’est entouré d’acteurs locaux (MJC de Rive de Gier, Centre Social Armand Lanoux) et a notamment profité du soutien Olivier Joassard qui agit depuis plusieurs années sur le thème de la sensibilisation à la permaculture et de la préservation de l’environnement (Gdl environnement), du Parc naturel du Pilat, de la Biocoop locale ou encore de l’association l’Ocale de Génilac qui nous a mis à disposition sa salle gracieusement.

Les habitants mobilisés pour « La Belle journée »

Samedi 21 septembre le soleil est au rendez-vous pour « La Belle journée » et les habitants aussi. Ils sont environ 200 à répondre présents pour participer à un programme riche en activités. « La belle journée » débute par deux marches à travers la ville avec pour objectif de connecter les quartiers entre eux mais toujours avec un enjeu écologique : récolter les différents déchets trouvés sur leur chemin. Le reste de la journée, les habitants peuvent découvrir une douzaine de stands animés par des professionnels et des habitants, diverses animations (théâtre, lecture ou encore musique) et partager un repas convivial le repas bio, local et végétarien cuisiné par Philippe Galley, diététicien nutritionniste qui a œuvré bénévolement pour montrer qu’un autre type d’alimentation est possible.

Les ateliers sont l’occasion pour les habitants de mettre la main à la pâte et d’échanger leurs astuces du quotidien pour réaliser des produits écologiques et économiques : réalisation de Tawachi (des éponges à base de tissus recyclés), fabrication de lessive, de tablettes vaisselle ou encore d’un déodorant. Ceux qui ne sont pas fatigués par la marche du matin ont pu réaliser des boissons à base de lait et fruits mixés grâce à l’énergie produite par un vélo.

Nadège Perrino-Chinchin, habitante du quartier Grand Pont et membre du collectif d’habitants souligne l’importance de pouvoir échanger ensemble ses astuces et solutions du quotidien : « Nous sommes de simples citoyens confrontés à des questions autour de notre environnement. Le but de cette journée est de dire que si nous n’avons pas toutes les solutions, nous avons quelques pistes. L’idée est d’échanger tous ensemble dans un moment festif »

(Propos recueillis par le journal Le Progrès) Tweet

D’une « Belle journée » à une dynamique collective

« La belle journée » a fait naître des envies. Les habitants comptent poursuivre leurs engagements autour de l’environnement sur le quartier avec l’animation de divers ateliers zéro-déchets durant l’année et surement réorganiser une seconde « Belle journée » en 2020 !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Aller au contenu principal