La famille au centre social : quelles références pour quel référent ?

C’était il y a un peu plus d’un an, en mars 2016. La journée référents familles avait réuni près de 80 participants, administrateurs, directeurs, référents familles, salariés des Centres sociaux, salariés de la CAF, Fédération…

Deux années de travail intense, de neurones en ébullition, avant une « consécration » le 4 mars 2016. Référents famille et directeurs, coudées serrées, ont avancé :

  • Quelles sont les missions du référent famille ?
  • Qu’impliquent-elles pour le centre social et l’ensemble de ceux qui le côtoient : habitants citoyens, professionnels de la jeunesse, administrateurs, bénévoles ?
  • Comment se coordonnent-elles avec les missions des autres acteurs du centre social ?

Retrouvez les contenus, les animations, des vidéos et documents ressources ici.

 

Quelques ressources extérieures …

La Fédération 42-43 développe ses projets en suivant 5 questions sociales prioritaires. L’une d’elle, et pas des moindres, est la lutte contre la pauvreté et la précarité économique. La question de la pauvreté/précarité, de plus en plus présente sur nos territoires interroge indirectement les façons de faire des Centres sociaux et de leurs partenaires. La Fédération s’implique avec d’autres à l’échelon local (ATD Quart Monde) ou régional (URACS) sur ces questions.

Pour enrichir nos actions et nos réflexions communes, voici deux ressources inspirantes :

Le journal Résolis de décembre 2016 

L’association Résolis a mené pendant 3 ans des travaux pour repérer et valoriser des initiatives locales en matière de lutte contre la pauvreté en France sur différentes thématiques (accès au logement, insertion professionnelle , précarité alimentaire, accès à la santé, réussite éducative …). Sa publication permet également d’identifier et d’analyser les freins qui entravent cette lutte, et d’ouvrir des sujets de discussion et d’initiatives. L’association tient aussi un observatoire des initiatives.

Le magazine Debout

Debout est un magazine d’informations accessibles et pratiques, de conseils et de témoignages inspirants, sur tous les sujets du quotidien, pour agir de façon autonome et pour comprendre ses droits. Autant pour les personnes concernées que les professionnels impliqués, on peut y trouver des ressources.

Et l’AG, c’était comment ?

Le jeudi 4 mai au centre social de Villars (42), une cinquantaine de bénévoles, salariés des centres sociaux et partenaires se sont retrouvés à l’Assemblée générale de la Fédération des centres sociaux Loire- Haute Loire. La Présidente de la CAF Loire Françoise Richter et la nouvelle directrice adjointe de la CAF Isabelle Seck, étaient présentes.

Les membres du bureau de la Fédé ont fait une déclaration dans le contexte de l’entre-deux-tours de l’élection présidentielle pour réaffirmer les valeurs de démocratie, de solidarité et de dignité humaine défendues par le réseau, auprès de toutes et tous, habitants, adhérents, partenaires et institutions. Cette déclaration a appelé à un vote de refus de l’extrême droite aux prochaines élections nationales, présidentielles et législatives.

Un temps statutaire a été consacré au rapport moral et d’orientation, rapport d’activités et rapport financier. Les participants ont pu s’imprégner des projets et actions 2016 à travers une déambulation et prendre connaissance de l’activité fédérale à partir de panneaux répartis dans le salle.

L’expérimentation du tirage au sort au CA fédéral se poursuit pour l’année 2017. Les administrateurs des centres volontaires ont été tirés au sort au cours de la soirée. Bienvenus à eux dans le CA fédéral !

La soirée s’est poursuivie sur un temps d’animation et une joute verbale très animée. A partir de 3 scénarios théoriques de ce que peuvent être les centres sociaux de demain (scénarios des JPAG à consulter ici), plusieurs groupes ont réfléchi aux avantages et inconvénients de chaque scénario avant de « s’affronter sur le ring ». Ces scénarios ont été perçus comme des outils d’exploration qui ont permis de réfléchir, débattre, et jouer sur ce qui est probable, possible, à la fois viable et désirable, sans pour autant indiquer ce que vont devenir les Centres sociaux ni ce qu’ils doivent devenir. Une manière aussi de se « ré-entrainer à débattre » selon une participante.

La soirée s’est clôt par un temps convivial devant un délicieux buffet préparé par les bénévoles du centre social de Villars.

Merci à tous pour votre participation !

Le Fonds de participation, c’est parti !

Après quelques mois de préparation au décollage, le fonds de participation des habitants embarque !

[retrouvez toutes les infos et les docs du FPH dans l’onglet « Fonds de participation » du site]

Ce fonds permet d’accompagner et de financer des collectifs d’habitants pour réaliser des projets ponctuels dans les quartiers en politique de la ville de Saint-Etienne Métropole.

Pour plus d’informations : Flyer de communication.

Ça peut être un spectacle, un repas de quartier, une manifestation sportive, une exposition, un atelier créatif, une fête de quartier… toute idée, à partir du moment où elle concerne les habitants du quartier et qu’elle est ouverte à tous, peut être reçue.

Pour déposer un projet, il faut :

  • être au moins 3 habitants pour former un collectif (rattachés ou non à une association)
  • le projet doit être fait par et pour les habitants des quartiers en politique de la ville.
  • le projet est ouvert à tous et participe à l’animation du quartier

Pour celles et ceux qui auraient déjà un projet en tête, téléchargez dès maintenant la Fiche-projet à renvoyer : lea.quesnot@fcs4243.fr

 

La première commission pour présenter son projet aura lieu le jeudi 8 juin à partir de 14h30 dans les locaux de la Fédération des centres sociaux (9 rue des Docteurs Charcot, St-Etienne).

Les porteurs de projet ayant déposé leur fiche-projet viendront présenter leur action devant la commission ! Condition = déposer/renvoyer la fiche-projet avant le jeudi 1er juin !

A vos envies !

Si besoin d’informations, d’accompagnement, de précisions…plus d’infos dans l’onglet « Ressources » du Site Internet et au 04.77.81.53.87. et lea.quesnot@fcs4243.fr 

Ça a défilé au Chambon !

En avril, c’était le défilé de mode au Chambon-Feugerolles, organisé par le Lycée Testud, lycée des métiers de la mode.
Dans le tableau « Créateurs », où des anciens élèves de l’école notamment ont pu présenter leurs créations, on a aussi retrouvé la participation d’habitantes du Centre social Cré’Actifs du Chambon.

Le centre social Cré’Actifs fait partie de l’aventure depuis 3 ans. Cette année, un groupe de 11 habitantes de la commune se sont investies dans le projet.

11 habitantes, 2 mois de travail et 1 costume réalisé et porté lors du défilé.

Dès janvier, le projet a démarré avec des ateliers couture au centre social toutes les semaines et jusqu’à la fin du mois de mars, en présence de Julie Bonnard, créatrice de vêtement, qui a peu apporter conseils et techniques aux couturières.

L’idée est de « créer du lien autour de ce projet » note Stéphanie, animatrice au Centre Cré’Actifs. « Chacun peut apporter ce qu’il veut et ce qu’il peut ». Marie-Joëlle, habitante au Chambon et participante du groupe des couturières, a porté le costume lors du défilé sur la thématique du « Capitaine Chic ».

Rendez vous l’année prochaine !

Le 2 mai, une journée régionale autour du vieillissement

Les centres sociaux étaient déjà 71% en 2014 (selon l’Observatoire SENACS) à mener une action en lien avec la prise en compte du vieillissement de la population.

Les centres sociaux sont donc des lieux qui contribuent au « bien vieillir » sur les territoires. Ils construisent des projets avec les personnes concernées, avec l’ensemble des acteurs institutionnels et associatifs du secteur, et apportent ainsi des réponses adaptées aux réalités locales.

Quelles plus-values, quelles innovations peuvent apporter les centres sociaux autour du « Bien vieillir » ?

Pour échanger autour des ces questions, rendez-vous le

Mardi 2 mai à Lorette (42) salle Jean Rostand. 

 

Avec les regards croisés de Catherine GUCHER (Sociologue-Maître de conférences, Responsable pédagogique du master « Vieillissement, sociétés, technologies » à l’Université Pierre Mendes France-Grenoble) et de Annie MOLLIER (Chercheur associé, Ingénieur)

Plus d’informations et inscriptions à : sa@rhone-alpes.centres-sociaux.org ou 04.75.05.04.14

Aller au contenu principal
Aller à la barre d’outils